L’engagement de Scania en faveur de l’électrification – nos initiatives à ce jour

Scania mène la transition vers des véhicules zéro émission. Nous produisons des véhicules entièrement électriques et testons activement des camions électriques plus lourds dans les activités de nos clients. Cette transformation est rendue possible par des améliorations rapides de la technologie des batteries et les camions électriques auront bientôt l’autonomie nécessaire pour une utilisation généralisée dans les applications longue distance.

Rendre les transports durables dépend de nombreux outils et technologies. Chez Scania, nos solutions de transport durable vont des biocarburants aux chaînes cinématiques économes en énergie. Mais de toutes ces technologies, aucune n’aura un impact à long terme plus important que l’électrification. Scania propose déjà une large gamme de véhicules entièrement électriques et hybrides-électriques. Nous commençons également à tester des camions entièrement électriques dans des activités qui étaient récemment considérées comme très difficiles ou impossibles à électrifier, telles que les transports forestiers, les transports en zones reculées, ainsi que les transports lourds et longue distance.

Malgré l’optimisme chez Scania concernant l’électrification, il ne sera pas facile de conduire le changement. Cela nécessitera des investissements importants dans de nouvelles installations de production et d’innovations technologiques, ainsi que la sécurisation de l’approvisionnement durable de grands volumes de batteries et de composants connexes. En raison d’une nouvelle dépendance touchant l’accès à l’énergie propre et la capacité du réseau électrique haute tension, des partenariats avec des entreprises énergétiques et des fournisseurs d’infrastructures de recharge seront cruciaux.

 



Au cours des prochaines décennies, l’électrification du transport lourd sera essentielle pour limiter les impacts du changement climatique et Scania a déjà fixé des objectifs ambitieux qui prouvent l’engagement de l’entreprise en faveur du transport durable.

Notre engagement

  1. Grâce à l’initiative Science Based Targets (en anglais),  Scania a été la première entreprise de notre secteur à fixer des objectifs de réduction des émissions de carbone fondés sur la science. Scania s’est engagé à réduire les émissions de CO2 de ses propres activités de 50 % d’ici 2025, ainsi qu’à réduire les émissions des véhicules de ses clients de 20 % au cours de la même période. Lorsque nous avons fixé ces objectifs, nous voulions qu’ils aient de l’importance. C’est pourquoi nous les avons fixés pour 2025, plutôt que 2030 ou plus tard.
  2. Scania a rejoint (en anglais)Le Manifeste pour le Climat, s’engageant à zéro émission nette de carbone d’ici 2040.

  3. Scania est membre de LeadIT et, à ce titre, travaille à transformer l’industrie lourde énergivore pour atteindre des émissions nettes de carbone nulles d’ici 2050.
  4. Par le biais de la CEO Alliance (en anglais), Christian Levin, PDG de Scania, travaille avec d’autres chefs d’entreprise pour conduire une transformation durable grâce à des projets communs, axés sur les infrastructures, les transports et l’énergie, en soutien au pacte vert de l’UE.
  5. Scania a signé le premier protocole d’accord mondial zéro émission pour les véhicules lourds et les bus (en anglais), s’engageant à réaliser dans le monde 30 % de ventes zéro émission d’ici 2030 et plus de 90 % de ventes zéro émission d’ici 2040.

Feuille de route de l’électrification

L’accent est maintenant mis sur l’implantation. Scania s’est engagé à lancer au moins un nouveau produit électrique par an. Pour donner aux clients et aux partenaires autant de clarté que possible quant à la vitesse du changement, Scania a publié une feuille de route pour l’électrification afin d’offrir un aperçu des lancements de produits à venir.


Scania a lancé un camion électrique à batteries (BEV) et un camion hybride rechargeable  (PHEV) pour les activités urbaines, en plus du bus Scania Citywide entièrement électrique qui est en service dans plusieurs villes européennes.
 

Le camion BEV de 29 tonnes a une autonomie de 250 km lorsqu’il est chargé pendant 90 minutes. Le PHEV de 29 tonnes a une autonomie tout électrique de 60 km lorsqu’il est complètement chargé. De plus, Scania a récemment lancé un PHEV de 36 tonnes, avec une autonomie entièrement électrique de 60 km après 35 minutes de charge.

  • En 2023, nous aurons des camions BEV plus lourds, capables de rouler pendant quatre heures avec un poids brut de 40 tonnes ou trois heures avec un poids brut de 60 tonnes, destinés au transport régional.
  • En 2024, entreront sur le marché des camions électriques longue distance, adaptés à la recharge rapide pendant les pauses de 45 minutes des conducteurs. Ils seront capables de fonctionner entre quatre et quatre heures trente, selon que le véhicule pèse 40 ou 60 tonnes.
  • D’ici 2025, nous serons en mesure d’électrifier la plupart des activités, y compris la construction, l’exploitation minière, le transport longue distance et les camions forestiers. C’est aussi l’année où 10 % de nos volumes de ventes seront électrifiés. En ce qui concerne la deuxième moitié de la décennie, nous aurons la capacité technique d’électrifier plus ou moins n’importe quelle application. Cependant, ce ne sera pas encore rentable pour tous les clients sur tous les marchés. Mais d’ici 2030, 50 % du volume total de ventes de véhicules devraient être électrifiés.

 

Pour ce faire, nous devons avoir accès à des infrastructures de recharge et à de l’électricité renouvelable. C’est pourquoi les investissements dans les infrastructures et les partenariats pour les véhicules électriques à batteries sont des priorités absolues.

Analyse du cycle de vie

Scania a été le premier constructeur de véhicules utilitaires lourds à publier (en anglais)  une analyse du cycle de vie (ACV) pour les camions de distribution électriques, qui conclut que les émissions de carbone sur toute la durée de vie des camions de distribution électriques sont considérablement réduites par rapport à un camion de distribution similaire fonctionnant avec un moteur diesel fossile.

Recharge et infrastructure

Les grands véhicules sont cruciaux, mais pour limiter les émissions de carbone des véhicules électriques en fonctionnement, nous avons également besoin d’infrastructures énergétiques fiables et durables pour les alimenter. Pour ce faire, des investissements importants sont nécessaires pour moderniser le réseau électrique et accroître l’approvisionnement en énergie renouvelable.

 

Pour accélérer la transition vers les véhicules électrifiés, Scania, en tant que membre du groupe Traton et en collaboration avec d’autres grands constructeurs européens de véhicules utilitaires, a signé (en anglais) un accord pour créer une coentreprise chargée d’installer et d’exploiter un réseau de recharge public pour les véhicules lourds et autocars électriques à travers l’Europe. Ils ont prévu d’investir ensemble 500 millions d’euros pour installer et exploiter au moins 1 700 bornes de recharge à énergie verte performantes sur cinq ans. Le nombre de points de recharge devrait augmenter considérablement au fil du temps grâce à des partenaires supplémentaires et à des fonds publics. Le réseau de recharge serait ouvert et les bornes de recharge seraient compatibles avec tous les véhicules utilitaires en Europe, quelle que soit leur marque.

En parallèle, nous savons que trouver la bonne solution de recharge peut être un défi complexe pour nos clients. C’est l’une des raisons pour lesquelles nous nous associons à des fournisseurs d’énergie et d’infrastructures de recharge pour fournir des solutions complètes de recharge en dépôt aux fournisseurs de transport. Ces solutions comprennent l’approvisionnement en énergie, le matériel et les logiciels de recharge, ainsi que l’installation, la maintenance et d’autres services connexes adaptés aux besoins spécifiques des clients.

 

Scania est également impliqué dans plusieurs projets de recherche portant sur des solutions d’autoroutes électriques, qui permettent aux véhicules sur les itinéraires les plus fréquentés de se recharger en déplacement à l’aide de lignes électriques aériennes. Des essais sont en cours en Allemagne, en Italie, en Suède et en Grande-Bretagne en partenariat avec les autorités publiques régionales.

Chaînes d’approvisionnement en batteries et expansion industrielle

Les véhicules électriques ne produisent aucune émission à l’échappement, ce qui est un avantage significatif comparé aux véhicules fonctionnant au diesel fossile. Cependant, les nouvelles chaînes d’approvisionnement pour les batteries et les composants connexes créent de nouveaux défis, car la fabrication de batteries est plus énergivore que la fabrication de moteurs à combustion interne.

 

La vitesse de changement dans le développement des batteries est élevée, avec de grands progrès réalisés au cours des dernières années pour mieux adapter les cellules de batterie aux véhicules lourds. Jusqu’à présent, cependant, l’offre de batteries est limitée et plus encore celle de batteries produites de manière durable.

 

La réduction des émissions de la chaîne d’approvisionnement est cruciale pour atteindre l’objectif net zéro de Scania. Grâce au partenariat de Scania avec Northvolt, qui vise à produire les batteries les plus vertes au monde en utilisant des énergies renouvelables, nous serons en mesure de réduire considérablement les émissions provenant de la production de batteries.  En outre, les partenariats avec des fournisseurs d’acier à faible émission de carbone tels que H2 Green Steel promettent des réductions supplémentaires des émissions de la chaîne d’approvisionnement.

Scania construit également une usine d’assemblage de batteries de 18 000 mètres carrés à côté de l’usine d’assemblage de châssis à Södertälje, en Suède. L’exploitation d’une usine d’assemblage de batteries sur site est une condition préalable à la production à grande échelle de véhicules électriques et elle positionne également clairement Scania dans la chaîne de valeur de la production de batteries.

 

L’installation devrait être pleinement opérationnelle d’ici 2023 et les modules et packs de batteries seront assemblés à l’aide des cellules de l’usine de batteries de Northvolt à Skellefteå, en Suède. Les packs assemblés forment des systèmes de batteries adaptés à la production modulaire de Scania et seront livrés à l’usine d’assemblage de châssis voisine.

Le laboratoire de batteries

Il est essentiel que Scania intensifie les tests et le déploiement de batteries adaptées au transport lourd. C’est pourquoi nous avons construit un nouveau laboratoire de batteries dans nos installations de recherche et développement à Södertälje.

 

Le laboratoire comprend trois halls d’essais de 250 mètres carrés pour les cellules de batterie, les modules et les packs. À côté de ces halls, le laboratoire disposera également d’installations pour la préparation des échantillons d’essai afin d’améliorer l’environnement de travail, la sécurité et la disponibilité des tests, permettant ainsi de dimensionner correctement les batteries pour chaque application.

Services

Tous les véhicules électriques sont livrés avec une solution complète de services, couvrant la durée de vie convenue du véhicule et garantissant la disponibilité de la recharge, des pièces de rechange et des mécaniciens certifiés pour les véhicules électriques.
 

Scania fournit également des conseils personnalisés et basés sur les données pour optimiser la recharge, les spécifications des véhicules et la planification des itinéraires. Ce service est continu pour répondre aux besoins et aux objectifs immédiats et à long terme. Le financement à long terme des véhicules et des infrastructures de recharge, ainsi que le support et l’accès aux données, nous permettent de maximiser la capacité opérationnelle et de l’optimiser en permanence.

 

L’approche de cette solution garantit que les clients peuvent se concentrer sur la gestion de leurs activités, plutôt que sur la complexité du changement technologique.

Qu’en est-il de l’hydrogène ?

L’hydrogène est un vecteur énergétique très prometteur et jouera un rôle important pour la décarbonisation du système énergétique et de l’industrie, notamment dans la production d’acier sans fossiles. Scania a investi dans les technologies de piles à combustible à hydrogène et a mis en service des camions à hydrogène avec des clients en Norvège et en Suède. Du point de vue de l’efficacité énergétique, une grande partie de l’énergie est perdue dans la production, la distribution et la conversion en électricité lors de l’utilisation de l’hydrogène. C’est l’une des raisons pour lesquelles Scania se concentre fortement sur les véhicules électriques à batteries. Cependant, pour certaines applications, l’hydrogène peut encore être une solution intéressante.

Vous voulez en savoir plus ?