Apparemment, vous êtes d'ici : Scania .
Allez sur le site de votre marché Scania pour plus d'informations.
Suisse
région de vente
Production units

Scania teste les camions à conduite autonome dans le trafic autoroutier

L'Agence suédoise des transports a autorisé Scania à tester des camions à conduite autonome sur l'autoroute E4 entre Södertälje et Jönköping. Les essais se dérouleront en collaboration avec TuSimple, qui est un leader dans le développement de véhicules autonomes et un partenaire clé dans l'investissement de Scania et du groupe TRATON dans ce domaine.

Les camions seront utilisés en service commercial par le laboratoire de transport de Scania et seront chargés de marchandises destinées aux propres opérations de production de la société. Les tests porteront sur la technologie selon le niveau 4 sur l'échelle SAE à 5 points pour les véhicules à conduite autonome, ce qui signifie que les camions sont conduits de manière autonome mais que, pour des raisons de sécurité, ils sont supervisés par un conducteur. Un ingénieur d'essai sera également à bord pendant les essais de Scania avec pour tâche de surveiller et de vérifier les informations qui sont transmises au camion par les capteurs qui permettent une conduite autonome.

«Aux États-Unis et en Chine, des tests de camions du niveau 4 sont déjà en cours sur les routes publiques, mais à ma connaissance, Scania est la première société en Europe à tester cette technologie sur une autoroute et avec une charge utile», explique Hans Nordin, responsable du projet Hub2hub.

Dans le courant de l'année, Scania prévoit d'étendre les tests à l'ensemble du trajet entre Södertälje et Helsingborg.

«Dans les années à venir, nous espérons également pouvoir tester la technologie dans d'autres pays européens et en Chine», déclare Hans Nordin.

Depuis 2017, Scania teste des camions à conduite autonome pour le transport minier en Australie. 

«L'expérience acquise lors de ces tests montre que les véhicules autonomes peuvent devenir une réalité en quelques années seulement pour le transport dans des zones fermées telles que les mines et les terminaux», explique Hans Nordin.

Selon Hans Nordin, les transports dits «hub2hub» – les trajets sur l'autoroute entre les centres de transbordement – sont le premier type de transport sur la voie publique où les camions autonomes peuvent devenir une réalité.

«Nous avons tellement progressé dans le développement des véhicules à conduite autonome que la technologie pourrait être prête à être introduite sur le marché dès les cinq prochaines années pour ce type de transport. Toutefois, il faudra plus de temps avant que les véhicules autonomes ne deviennent une réalité pour la conduite sur des routes à double sens et en milieu urbain», conclut Nordin.

Le partenaire de Scania, TuSimple, dont le siège est à San Diego (États-Unis) et qui possède des installations à Tucson, Shanghai et Pékin, a, depuis sa fondation en 2015, effectué des millions de kilomètres de tests sur les autoroutes pour développer la technologie d'autopilotage pour le niveau d'automatisation 4. L'entreprise est actuellement considérée comme le leader dans ce domaine.

Contact press

Tobias Schönenberger

Responsable Marketing & Communication

Scania compte parmi les principaux fournisseurs mondiaux de solutions de transport. En coopération avec nos partenaires et notre clientèle, nous nous engageons à faire avancer la transition vers un système de transport durable. En 2019, nous avons livré 91’700 camions, 7’800 bus et 10’200 moteurs industriels et marins à nos clients, réalisant un chiffre d'affaires de plus de SEK 152 milliards (plus de CHF 15 milliards), dont environ 20 % provenaient des services.

Scania a été fondée en 1891 et emploie aujourd'hui quelque 51’000 personnes dans plus de 100 pays du monde entier. La recherche et le développement sont situés en Suède, au Brésil et en Inde. La production a lieu en Europe, en Amérique latine et en Asie, avec des centres de production régionaux en Afrique, en Asie et en Eurasie. Scania fait partie de TRATON SE.