Offenbar kommen Sie von hier: Scania .
Weitere Informationen finden Sie auf Ihrer Scania-Marktseite.
Schweiz
Verkaufsregion
Produktionsstandort

Scania Driver Competitions – finale trinationale à Pferdsfeld (D)

    Les 16 et 17 mars 2019, les 10 meilleurs conducteurs d'Autriche et de Suisse et les 20 meilleurs chauffeurs d'Allemagne ont pu participer à la finale trinationale. Avec des exercices théoriques et pratiques autour du camion, les chauffeurs ont dû prouver leurs compétences. Les lauréats de chaque pays peuvent désormais participer à la finale européenne des Scania Driver Competitions à Södertälje (SE) à la fin mai pour représenter leur pays. 

    Déjà tôt le samedi matin, les participants ont été conduits à un terrain d'aviation désaffecté. Après un bref briefing, les cinq groupes mixtes se sont rendus à leurs premiers arrêts.

    Les stations

    Station 1 Arrimage du chargement

    • La première chose que les participants devaient faire ici était de répondre par écrit aux questions sur l'arrimage du chargement.
    • Sur une semi-remorque, il y avait une caisse de trois tonnes qu'il fallait arrimer le plus rapidement possible et avec les bons outils.

    Station 2 Eco Drive

    • Un itinéraire défini sur l'ancien aérodrome devait être parcouru en consommant le moins de carburant possible, à la vitesse la plus élevée possible et dans les délais les plus courts possibles.
    • Le plaisir n'a pas été négligé non plus, car chaque participant devait s'allonger sur une planche à roulettes d'atelier et suivre un parcours balisé, ramasser les écrous de roue et les amener à destination en toute sécurité et sans perte.

    Station 3 Sauvetage et incendie

    • Auprès de cette station, une situation d'incendie devait être combattue rapidement et en toute sécurité avec un extincteur, et un mannequin devait être ressuscité par un massage cardiaque et une réanimation bouche à bouche.
    • De plus, il fallait mettre des photos d’un sauvetage dans la rue dans le bon ordre.

    Station 4 Train routier

    • Une rampe d'accès étroite a été simulée avec des bandes. Le conducteur devait conduire un camion semi-remorque complet en marche arrière entre les bandes et toucher la rampe de façon symétrique avec l'arrière de la remorque, ce qui provoquait le déclenchement de deux drapeaux. Lors de la montée, une colonne rouge devait être basculée entre deux colonnes bleues avec la roue avant droite. Après avoir quitté ce garage simulé, l'ensemble du train a dû être conduit entre deux tonneaux sans les toucher.
    • En outre, il fallait répondre à des questions théoriques sur les Scania Connected Services.

    Station 5 Trottoir 

    • Ici, le camion remorque devait être manœuvré en marche arrière en slalom en contournant trois colonnes, avant d'être à nouveau manœuvré vers l'avant avec toutes les roues du côté du conducteur sur une longue planche. Ensuite, le camion a dû être conduit en marche arrière avec toutes les roues du côté passager sur une planche identique.
    • Avec un tracteur solo, cinq colonnes au total devaient être basculées dans un carré étroit (parabolic drive). Les bords ne devaient pas être dépassés et les boules qui reposaient dans une coque sur la sellette d'attelage ne devaient pas rouler hors de la coque.

    Vidéo

    Les conditions étaient extrêmement difficiles pour tous les participants. La pression du temps aux différentes tâches, ainsi que le vent et la pluie forts ont été en permanence un énorme défi pour les pilotes. Après évaluation de toutes les tâches, les huit meilleurs participants de chaque pays ont été annoncés dans la soirée.

    Le deuxième jour, le concours a continué par élimination directe. La première tâche des quarts de finale a été de maîtriser le Super-Z le plus rapidement possible et sans aucune erreur. Avec l'arrière de la remorque, l'avant du camion et la roue avant droite, les colonnes rouges devaient être basculées entre les colonnes bleues. Tout cela sans passer par-dessus les bords du champ en forme de Z. Ce n'était pas une tâche facile sous la pluie et le vent, qui rendaient extrêmement difficile de se frayer un chemin à l’aide des rétroviseurs extérieurs mouillés. Fabian, Markus, Dominik et Adrian ont atteint les demi-finales avec leur performance.

    Pour les demi-finales puis la finale, la tâche «Knock the King» a été montée dans un carré étroit. Les spectateurs sur la tribune ont regardé l'action sur les trois champs visibles simultanément avec enthousiasme. Ici aussi, les colonnes rouges des quatre coins devaient être basculées entre les colonnes bleues, et ensuite l'avant du véhicule devait toucher une colonne sans qu'elle ne tombe. Avec un bref klaxon, le conducteur a donné le signal qu'il avait terminé la tâche et que le temps pouvait être arrêté. Après ces deux demi-finales, Adrian Egli et Fabian Roth étaient respectivement troisième et quatrième. Markus Prehn et Dominik Vögeli se sont qualifiés pour la grande finale grâce à leurs performances exceptionnelles.

    Lors de la grande finale, la même tâche qu'en demi-finale a dû être accomplie, à l'exception du fait que les colonnes basculées par erreur ont dû être remontées par le conducteur lui-même après avoir un peu avancé le véhicule. Lorsque le parcours a été terminé, il ne s'agissait pas d'appuyer sur le klaxon, mais de sortir de la cabine, de vérifier le contact entre le véhicule et la colonne et, si tout était en ordre, de sauter au drapeau à damier et de l’agiter sous les grands applaudissements des autres participants et des spectateurs.

    Après que les Autrichiens et les Allemands avaient trouvé leur vainqueur, il était temps que les deux finalistes suisses deviennent sérieux. Les membres de la famille, les amis et les conducteurs éliminés de toutes les nations étaient sur la tribune. Les deux finalistes ont habilement manœuvré leurs combinaisons de véhicules d'avant en arrière, de gauche à droite. Avec une avance nette, Markus fait tomber la dernière colonne et aussi avec son véhicule avant, il a touché la dernière colonne habilement et a pu agiter le drapeau du vainqueur. Sous la forme d'un petit concert de klaxon, Dominik, le perdant, a également rendu hommage à la grande performance du lauréat.

    Markus Prehn n'étant pas citoyen suisse, il n'est pas autorisé à représenter la Suisse lors de la finale européenne selon les conditions officielles de participation. Malheureusement, cela ne s'est montré qu'après la grande finale, circonstance pour laquelle Scania Suisse présente ses excuses. Markus «Maff» peut néanmoins être très fier de sa victoire. A sa place, le Suisse Dominik Vögeli de Wangs (SG), deuxième et donc le meilleur Suisse, sera désormais en lice à Södertälje.

    contact presse

    Tobias Schönenberger

    Responsable Marketing & Communication

    Graziana Rickli

    Marketing & Communication