Apparemment, vous êtes d'ici : Scania .
Allez sur le site de votre marché Scania pour plus d'informations.
Suisse
région de vente
Production units

Transgesa s'attaque aux règles concernant la circulation et les émissions à Madrid

Dans la capitale espagnole effrénée de Madrid, les transporteurs sont engagés dans une course pour faire face au durcissement des restrictions en matière d'émissions et de diesel. Un modèle Scania G 340 roulant au GNL offre à la société de transport Transgesa un aperçu des possibilités futures en matière de distribution urbaine.

Avec plus de 4,4 millions de véhicules sur les routes et des embouteillages semblant parfois interminables, l'infrastructure de transport de la région madrilène est tentaculaire, mais inadaptée. La pollution de l'air y est également importante, les niveaux de matières particulaires et d'oxydes d'azote polluants dépassant régulièrement les recommandations à de nombreuses reprises. Sachant en outre que les autorités régionales envisagent d'interdire progressivement la circulation des véhicules diesels d'ici 2025, les défis sont immenses pour les distributeurs urbains.

Camion GNL autorisé dans les zones réglementées

Dans cet environnement, la société de transport routier Transgesa effectue des livraisons journalières dans toute la région, y compris en centre-ville. L'entreprise utilise un camion Scania roulant au gaz naturel liquéfié auquel il est permis d'accéder à des zones souvent hors limite pour les camions classiques.

« Il est certain que nous sommes confrontés à des défis de taille lors des livraisons dans les grandes villes, notamment dans les centres-villes en raison de l'accroissement des limitations », déclare Erwin Alberts, directeur des opérations de Transgesa. « Chaque année devient de plus en plus difficile pour nous, face à l'augmentation des exigences concernant l'accès basé sur le type de véhicule et de carburant. Cela a sans aucun doute un impact sur nos activités. »

Madrid-19

Distribution urbaine dans des rues étroites et très fréquentées

Doté d'un parc comprenant à la fois des camions de distribution et de transport longues distances, Transgesa est un franchisé madrilène du réseau national Palibex qui rassemble des sociétés de transport locales sous une même marque pour des livraisons coordonnées dans toute la péninsule ibérique. Transgesa propose également des services de transport sous sa propre marque.

La journée de travail du conducteur Carlos ‘Chilaba’ Fernández commence habituellement à l'entrepôt Palibex au sud de Madrid, où il charge les livraisons du jour destinées au centre-ville. 

« Les matinées sont consacrées aux enlèvements et livraisons, les après-midis aux collectes », explique-t-il. « Il faut vraiment éviter les heures de pointe le matin et le midi pour ne pas rester coincé dans les embouteillages. Les rues étroites sont complexes et il est difficile de pénétrer à certains endroits. 

« Mais ça n'est pas le pire : le déchargement par les portes coulissantes d'accès aux caves au niveau des trottoirs. Et Madrid est pleine de vélos, de skateboards, sans oublier les motos bien sûr qui sont les pires car elles zigzaguent dangereusement à travers la circulation. »

Davantage de véhicules à carburants alternatifs du fait de l'interdiction du gazole à Madrid

Les restrictions de circulation, les accidents et les embouteillages sont un casse-tête quotidien pour les planificateurs de trafic de Transgesa. « Cela demande pas mal d'imagination et d'intelligence de la part de nos services de planification et de trafic, car nous devons respecter les règles et restrictions liées à certaines zones », explique M. Alberts. « D'un point de vue opérationnel, cela nous pose des problèmes bien évidemment. »

De l'avis de Transgesa, le secteur va subir des changements en profondeur ces prochaines années avant que l'interdiction du gazole à Madrid entre en vigueur. « Les années à venir seront extrêmement intéressantes car tous nos concurrents et nous-mêmes devront nous adapter à la nouvelle législation plus restrictive. Nous devrons investir dans d'autres types de véhicules et former également nos équipes à respecter les restrictions à venir. »

M. Alberts est également convaincu que l'interdiction prochaine générera de nouveaux modèles commerciaux, tout particulièrement pour les livraisons en fin de parcours dont on prévoit l'augmentation au fur et à mesure de la progression du commerce électronique. « Les différents transporteurs coopéreront davantage afin de réduire le nombre de véhicules roulant en centre-ville. »

Madrid-12

Scania aide Transgesa à répondre aux exigences des clients

Bien qu'au départ, les clients se soient montrés peu enclins à absorber le coût d'un transport plus écologique, les attitudes sont en train d'évoluer, explique M. Alberts. « Actuellement, nous rencontrons de plus en plus de clients qui exigent de leurs prestataires de transport la preuve de leurs investissements dans des véhicules écologiques. Pour les entreprises de plus grande taille, c'est de la valeur ajoutée. »

Lors de cette transition vers un nouveau modèle de distribution urbaine, Scania est un précieux partenaire pour Transgesa. « La technologie de Scania nous apporte certains avantages pour servir nos clients. Comme nous devons faire des investissements plus élevés, l'efficacité et la fiabilité accrues jouent un rôle encore plus important. »