Le règlement GSR II à la loupe

Le 7 juillet 2024 entrera en vigueur le règlement européen Global Safety Regulations II (GSR II). Gros plan sur ses mesures qui concernent tous les poids lourds, autocars et autobus neufs vendus à partir de cette date.

Philippe Rousseau,

Chef de produit Scania France

Préoccupée par les chiffres de la mortalité liée à la circulation, la Commission européenne s’est lancée de longue date dans une croisade visant à améliorer la sécurité de nos déplacements. La mise en application du règlement GSR II, à partir du 7 juillet 2024, s’inscrit dans cette lutte. « L’objectif de la Commission est de diviser par deux le nombre de décès sur les routes d’ici à 2030, confirme Philippe Rousseau, chef de produit Scania France. Des fonctions déjà présentes sur les voitures les plus récentes sont désormais déclinées sur les véhicules de transport en commun de personnes et de marchandises. »

Plus d’assistance pour les conducteurs

Plusieurs systèmes sont ainsi rendus obligatoires sur les camions, cars et bus. « Ces systèmes, dans l’ensemble, visent à réduire le risque d’accidents causés par l’erreur humaine, explique Philippe Rousseau. Cela concerne des fonctions telles que l’avertissement d’angle mort côté passager, la détection d’obstacles ou de piétons à l’avant du véhicule, la présence d’un signal clignotant de freinage d’urgence à l’arrière afin de prévenir les autres usagers, un système de contrôle de la pression des pneus pour signaler toute anomalie au conducteur, etc. En tout, cela concerne huit systèmes différents. »

Quel impact sur les véhicules Scania ?

Pour Scania, la mise en application de ce règlement GSR II n’implique pas une révolution complète de ses véhicules. « Plusieurs de ces équipements désormais obligatoires étaient déjà proposés dans nos gammes, poursuit Philippe Rousseau. C’est le cas notamment du signal de frein d’urgence, du système d’avertissement d’angles morts, de la détection de recul ou de l’interface permettant l’installation du système Alcolock. Certains dispositifs ont fait l’objet d’une mise à jour comme le contrôle de la pression des pneus par exemple. Finalement, seuls les dispositifs de détection de risque de collision avant, les assistances à l’attention du conducteur et l’information sur les panneaux de vitesse sont de vraies nouveautés. »

Smart Dash, le tableau de bord connecté

Ce travail d’adaptation aux obligations imposées par le GSR II a toutefois mobilisé les équipes Scania aussi bien sur le plan des softwares que du hardware. « En parallèle, notre bureau d’études a développé un nouveau tableau de bord, le Smart Dash, disponible à partir d’avril 2024, ainsi qu’un tout nouveau boîtier électronique, baptisé SESAMM 7, qui permet d’intégrer toutes ces fonctionnalités. Il a fallu revoir l’architecture et le réseau électrique des véhicules pour pouvoir insérer tous ces nouveaux outils », précise Philippe Rousseau. Ce développement s’accompagne aussi de la mise au point de mesures de cybersécurité considérablement renforcées : « Il y a de plus en plus de systèmes électroniques sur les véhicules, constate Philippe Rousseau. Il a donc fallu mettre en place des moyens permettant d’empêcher une prise de contrôle à distance du véhicule. Tous nos boîtiers doivent se conformer à ces nouvelles normes. »

Smart Dash, le nouveau tableau de bord connecté de Scania.

Des clients demandeurs

Tous les professionnels du transport ne sont pas nécessairement accompagnés face à ces obligations d’ampleur qui entrent en application. Les équipes Scania assurent donc une mission de pédagogie. « Notre force de vente a suivi des formations de manière à pouvoir informer nos clients sur les conséquences du règlement GSR II. Nos clients sont sensibles à la sécurité et ont une forte attente sur ce type d’équipements. Ces dispositifs permettent de réduire les risques liés par exemple à des baisses de vigilance des conducteurs », indique Philippe Rousseau.

 

Tous les véhicules Scania commandés depuis avril 2024 sont équipés du pack GSR II de sorte qu’ils soient parfaitement conformes aux nouvelles normes.

En chiffres

25 000

décès devraient être évités grâce au GSR II d’ici à 2038*.

* Estimation de l’Union européenne.

La sécurité, un combat de tous les instants

Le fait qu’un grand nombre de fonctionnalités imposées par le règlement GSR II étaient déjà proposées par Scania démontre la volonté du groupe d’être à la pointe dans le domaine de la sécurité. Ce positionnement se manifeste à travers l’engagement « intelligent et sûr » de la marque qui n’a de cesse d’innover pour intégrer les technologies digitales dans ses véhicules et offrir ainsi le meilleur niveau de sécurité aux usagers.

Les 8 fonctionnalités désormais obligatoires

  1. Signal de freinage d’urgence à l’arrière
  2. Système de contrôle de la pression des pneus
  3. Système d’information d’angles morts côté passager
  4. Système de détection d’obstacles en marche arrière
  5. Système de détection d’obstacles avant
  6. Facilitation de l’installation d’un éthylotest antidémarrage
  7. Avertisseur de somnolence et de perte d’attention
  8. Information en temps réel des limitations de vitesse

Autres actualités Scania

Vous êtes curieux ? Ça tombe bien !

Nous publions régulièrement des actualités aux sujets variés dans le domaine du poids lourd.

Restez connecté…