Apparemment, vous êtes d'ici : Scania .
Allez sur le site de votre marché Scania pour plus d'informations.
Suisse
région de vente
Production units

Au moment où d’autres prennent leur retraite …

Nombreux sont ceux qui se réjouissent du troisième âge et font des projets pour remplir le temps qu’offre cette tranche de vie. Quant à Bruno Burgener, il se réjouit certes de sa retraite, mais à sa propre façon!

Après avoir passé l’examen de conduite de poids lourds à 20 ans déjà, il ne lui manquait qu’une chose: un propre camion. Et naturellement, il lui fallait un Scania! Il y a plus de 30 ans, en 1982, Bruno Burgener a osé franchir le pas vers l’indépendance avec un Scania 141 de trois ans, avec lequel il voulait partir à la conquête du monde. Il a pu reprendre un 6x2 avec essieu porteur tiré à pneus jumelés (non encore orientable) de la société Haldemann à Bâle, et il était dès lors son propre patron, ne revenant en Suisse que pour charger ou décharger le véhicule ou pour chercher du linge propre. Il faisait majoritairement route vers le nord, dans le Benelux, ou vers le sud et l’Afrique du Nord. Sa joie et son enthousiasme se faisaient sentir, et les clients lui confiaient de plus en plus de mandats. C’est ainsi qu’il pouvait d’ores et déjà acheter un deuxième Scania au milieu des années 80, à nouveau un camion d’occasion.

Développement du parc roulant à neuf véhicules

Et puis cela a continué pendant les dernières décennies, le parc roulant de Bruno Burgener s’agrandissant à neuf véhicules jusqu’en 2011. Ce développement a également permis d’exploiter de nouveaux secteurs de transport. En 2004, Burgener a acheté sa première semi-remorque frigorifique pour transporter des fruits et des légumes. En 2011, lorsque la pression sur les coûts ne cessait de s’accroître dans le domaine des transports internationaux, il a décidé de réduire son parc de neuf à quatre véhicules et de consacrer la moitié de son temps aux entreprises Iseppi AG et Fruchthof Münchenstein, avec lesquelles il avait déjà entretenu une collaboration très fructueuse depuis de nombreuses années.

Une voie un peu différente

En juin 2016, l’heure est venue pour Bruno Burgener de fêter son 65ème anniversaire, et ce en parfaite santé. Mais au lieu de mettre le cap sur des pays lointains avec un camping-car et son épouse Erika, il s’est fait un cadeau exceptionnel pour sa retraite: un nouvel ensemble tracteur semi-remorque Scania R730 arborant un logo voyant. Bruno Burgener a attendu ses 65 ans avant de s’acheter un véhicule neuf à lui-même. Les camions neufs procurés jusqu’à ce moment ont toujours été conduit par ses fidèles chauffeurs de longue date, dont certains travaillent déjà pour lui depuis plus de 20 ans. Lorsque l’on lui demande pourquoi il s’inflige une telle chose pour son anniversaire, il n’hésite pas longtemps. «Si vous avez déjà fait ce boulot pendant plus de 40 ans, vous ne pouvez pas simplement appuyer sur le bouton et ne plus rien faire», explique Bruno Burgener en quelques mots simples et clairs. Il aimerait poursuivre son activité dans le transport aussi longtemps que sa santé le lui permet, puis faire une ou deux journées de pause supplémentaires et faire de sa profession son hobby.

ELSA FOREVER

Le nouveau Scania R730 boucle le cercle des véhicules de Bruno Burgener. Il avait commencé avec un Scania V8 141, et c’est avec un V8 qu’il termine. Au cours des années, Bruno Burgener s’est mué en grand passionné de l’Afrique, où l’ont amené beaucoup de ses voyages. C’est ainsi qu’il a été séduit par la série télévisée «Daktari». Un lion nommé Elsa y jouait un rôle principal, et Bruno a baptisé son nouveau Scania V8 du nom d’Elsa. En effet, l’ensemble du processus d’approvisionnement était unique pour lui, car jamais encore il n’avait eu moins à faire lors de l’achat d’un véhicule neuf que pour ce 16ème camion. En la personne de Bruno Christ de Scania Suisse SA à Pratteln, il a trouvé un partenaire, et désormais ami, qui parle tout simplement le même langage! «Du premier entretien à la table du salon jusqu’à la remise, tout était simplement parfait!» Il regrette presque ne plus pouvoir acheter d’autre véhicule!

SCANIA – King of the Road