Apparemment, vous êtes d'ici : Scania .
Allez sur le site de votre marché Scania pour plus d'informations.
Suisse
région de vente
Production units

Journée du climat Scania 2019

Notre mission

La science est claire.

Le changement climatique est bien réel.

Le changement climatique a lieu maintenant et nécessite des actions immédiates et ambitieuses afin d’éviter des conséquences désastreuses pour les populations et la nature dans le monde entier. 

Effet de serre Le réchauffement climatique se produit lorsque les gaz à effet de serre, en particulier le CO2 généré par la combustion d’énergies fossiles, s’accumulent dans l’atmosphère et absorbent le rayonnement solaire qui se reflète sur la surface de la Terre. Normalement, ce rayonnement devrait s’échapper dans l’espace, mais les gaz à effet de serre emprisonnent la chaleur et entraînent un réchauffement de la planète.

Icon of carbon dioxide

Faits climatiques

Depuis le début de la révolution industrielle en 1750, les niveaux de CO2 ont augmenté de plus de 30 %. La concentration de CO2 dans l’atmosphère est désormais plus élevée qu’au cours des 800 000 dernières années.

Des registres de températures remontant jusqu’à la fin du 19e siècle montrent que la température moyenne de la surface de la Terre a augmenté d’environ 0,8 °C au cours des 100 dernières années. Environ 0,6 °C de ce réchauffement s’est produit au cours des trois dernières décennies.

Source 1,2 NASA 2019

Effets

La température mondiale ne doit pas augmenter de plus de 2 °C, et idéalement pas plus de 1,5 °C. Faute de quoi, les phénomènes suivants se produiront : (3)

ÉLÉVATION DU NIVEAU DES OCÉANS : Avec une hausse de 2 °C, le niveau des océans en 2100 sera 1,04 mètre plus élevé qu’en 1990, et les habitants d’Amsterdam auront de l’eau jusqu’aux genoux. Un « point de basculement » irréversible d’une hausse de 1,24 mètre est atteint avec une augmentation de température de 3-4 °C, tandis qu’une augmentation de 5 °C entraînerait une élévation du niveau des océans de 1,43 mètre. Des villes côtières comme New York et Bangkok seraient alors inondées.

PHÉNOMÈNES CLIMATIQUES EXTRÊMES : Depuis 2010, nous avons connu les cinq années les plus chaudes jamais enregistrées. Si la température à la surface du globe augmente de plus de 2 °C, le monde connaîtra des canicules tous les ans. Une augmentation de 3 à 4 °C transformerait l’Europe du Sud en désert. Chaque année, l’Amérique du Nord, l’Asie et l’Australie subissent déjà des pluies plus intenses, des inondations plus nombreuses ainsi que des ouragans, des typhons et des cyclones plus puissants.

RÉDUCTION DU RENDEMENT DES CULTURES : La hausse des températures à l’échelle mondiale entraînera une réduction du rendement des cultures de base, comme le blé et le maïs. Avec une augmentation de 2 °C, les rendements diminueront de 20 % et seront 40 % moindres si les températures augmentent de 3 à 4 °C.

FONTE DES CALOTTES GLACIAIRES POLAIRES : L'Arctique se trouve en première ligne du réchauffement climatique. La réduction actuelle de la glace de mer a déjà atteint un pourcentage sans précédent de 15 %, mais ce dernier sera multiplié par deux si les températures à la surface du globe augmentent de 2 °C, entraînant un risque d'extinction pour les ours polaires et d'autres animaux indigènes. La perte de masse glaciaire de l’Antarctique a triplé ces dix dernières années.

Source : 2019 Fonds mondial pour la nature 

Points de basculement

Le monde doit maintenir l'augmentation de la température mondiale sous les 2 °C pour limiter le risque d’atteindre des points de basculement qui entraîneraient un changement climatique irréversible. Par exemple, même si, à ce moment-là, nous avons stoppé les émissions de gaz à effet de serre, une température plus élevée pourrait faire fondre la couche de permafrost de la Terre. Cela entraînerait la libération de grandes quantités de méthane, un gaz à effet de serre qui emprisonne la chaleur atmosphérique 28 fois plus efficacement que le CO2.

ACCORD DE PARIS

Un accord pour l’avenir

En 2015, les dirigeants du monde entier se sont réunis à Paris pour signer un accord visant à contenir la hausse de la température moyenne de la planète bien en-dessous des 2 °C par rapport aux niveaux préindustriels, ainsi qu’à poursuivre les efforts pour limiter l’augmentation des températures à 1,5 °C. Cela réduirait considérablement les risques et les effets du changement climatique.

« MÊME SI NOUS SOMMES LES TÉMOINS D'IMPACTS CLIMATIQUES DÉVASTATEURS PROVOQUANT LE CHAOS À TRAVERS LE MONDE, NOUS NE FAISONS TOUJOURS PAS ASSEZ ET N'ALLONS PAS ASSEZ VITE POUR ÉVITER UN DÉRÈGLEMENT CLIMATIQUE IRRÉVERSIBLE ET CATASTROPHIQUE. »

- António Guterres, Secrétaire général des Nations unies

Loi carbone

Une équipe internationale d’éminents chercheurs en climatologie propose une solution afin que l’économie mondiale réduise rapidement les émissions de carbone. L'équipe préconise une feuille de route pour les émissions de carbone, qui consiste à appliquer une règle de base visant à réduire de moitié les émissions tous les 10 ans, autrement dit une « loi carbone ».

Cette feuille de route stipule que les émissions de carbone dues aux combustibles fossiles devront atteindre leur maximum en 2020 au plus tard et diminuer à un niveau proche de zéro d’ici à 2050. Avec une « loi carbone », le monde aurait 75 % de chances de maintenir la Terre en dessous de l’objectif de 2 °C fixé par l’Accord de Paris.

Source : 2017 : Rockström J., et al

Le rôle du transport

Le transport routier représente environ 14 % des émissions de gaz à effet de serre, et les émissions liées au transport sont en augmentation. Cependant, avec une meilleure planification et une logistique plus intelligente, il est déjà possible de réduire les émissions de CO2 d’environ 25 %. 

L’étude Pathways de Scania (6) montre qu’atteindre un niveau zéro pour les émissions de CO2 dues au transport commercial lourd d’ici à 2050 est non seulement possible, mais aussi financièrement avantageux. Toutefois, il faut commencer dès maintenant. L’étude explique que les biocarburants offrent le moyen le plus rapide, « dans l’immédiat », de bénéficier d’un transport plus propre, mais l’électrification est l’option la moins coûteuse à long terme et sera essentielle pour un système de transport durable dans le futur. 

L’ÉTUDE PATHWAYS

Source : 5 GIEC 2014

6 2018 : Scania, the Pathways Study

Conduire la transition

Notre orientation

Chez Scania, nous nous engageons à nous orienter vers un système de transport durable.

Nous nous engageons également à mener nos activités de manière durable.

À l’instar de toutes nos autres activités, nous fondons notre travail de lutte contre le réchauffement climatique sur les valeurs, les priorités et les principes essentiels portés par Scania.

Scania a établi des objectifs ambitieux et prévoit également de passer à des activités exemptes d’énergie fossile d’ici à 2050.

17269-102

 

STRATÉGIE 2025


Le développement durable est au cœur de la stratégie 2025 de Scania, et réduire l’impact de nos produits et de nos activités sur le climat sera notre priorité au cours des prochaines années.

Si nous analysons nos émissions directes et indirectes, nous constatons que la majeure partie de l’impact de Scania sur le climat est imputable à l’utilisation de nos produits.

Dans le cadre de la mise en œuvre de sa stratégie 2025, Scania définit de nouveaux objectifs d’entreprise liés au climat et à l’impact de ses produits. Ces objectifs mettent en évidence l’engagement que nous avons pris pour que les émissions générées par les produits Scania soient conformes aux dispositions de l’Accord de Paris.

Pour respecter notre objectif climatique consistant à réduire les émissions de CO2 produites par la flotte de véhicules, nous définissons également des objectifs de volume clairs pour les camions et les bus électriques et fonctionnant au biocarburant.

Ces véhicules permettront de réduire considérablement les émissions de CO2, mais cette diminution ne sera possible que grâce aux efforts de Scania et de ses partenaires pour faire en sorte que le carburant et l’électricité utilisés soient durables. Autrement dit, le gaz doit être du biogaz et l’électricité générée doit provenir de sources renouvelables.

OBJECTIFS CLIMATIQUES DE SCANIA

Pour prouver que nous sommes responsables, nous fixons des objectifs et surveillons les progrès effectués en matière d’émissions dues à nos activités et à notre flotte de véhicules.

QUE SIGNIFIENT CES OBJECTIFS POUR VOUS ?

 

Ces objectifs d’entreprise devraient être, s’ils ne l’ont pas encore été, décomposés en objectifs et activités pertinents à l’échelle de l’organisation. Cela peut impliquer le département, l’unité de production, l’entité commerciale, le distributeur, le concessionnaire ou l’atelier. Découvrez quels sont les objectifs les plus pertinents pour votre activité.

Outre ces trois objectifs climatiques au niveau de l’entreprise, Scania propose la plus vaste gamme de produits fonctionnant à partir d’alternatives aux combustibles actuellement disponibles sur le marché. Notre intention est de continuer dans cette voie.

Les faits énoncés sur cette page proviennent des sources suivantes :

2019 : NASA ; climate.nasa.gov/evidence/

2019 : NASA ; climate.nasa.gov/climate_resources/127/global-temperature/

2019 : Fonds mondial pour la nature

Rockström J. et al. (2017), A roadmap for rapid decarbonization, Science 6331

2014 : GIEC, Changements climatiques 2014 : rapport de synthèse. Contribution des groupes de travail I, II et III au cinquième rapport d’évaluation du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat

6 2018 : Scania, the Pathways Study