Vous semblez être situé dans le pays suivant : .
Allez sur le site Scania de votre pays pour plus d'informations.
France
Région de vente
Sites des usines de production

Négocier la « course d'obstacles » de Barcelone avec A.T. Robles

Pour le transport des marchandises depuis un entrepôt ultramoderne situé dans la ville catalane d'Abrera jusqu'aux rues étroites et bondées de Barcelone, le transporteur routier A.T. Robles utilise un camion Scania roulant au gaz liquéfié pour relever les défis du passé et du futur de cette ville animée.

L'approvisionnement quotidien en marchandises à Barcelone est un défi logistique de taille qui exige de l'expérience, des compétences et une connaissance pratique de la rue. Cela nécessite aussi un système hautement sophistiqué de transport des marchandises depuis des dépôts et entrepôts modernes hors de la ville jusqu'aux sites de livraison en ville. Et c'est précisément ce que le plus grand détaillant alimentaire d'Espagne, Mercadona, a mis au point avec l'aide du transporteur routier local A.T. Robles et Scania.

Barcelona-20

Créneau de cinq minutes pour le chargement

Ce matin-là, un lundi, le conducteur d'A.T. Robles, José Manuel Carballo, s'arrête à Abrera avec son camion Scania au gaz liquéfié. Il doit arriver dans un créneau de cinq minutes strictement appliqué pour décharger des matériaux de recyclage avant de charger le camion en marchandises non-périssables sur un quai de chargement présélectionné. Avec son contenu entièrement vidé et réapprovisionné toutes les huit heures, le gigantesque complexe logistique fonctionne comme une horloge géante et les conducteurs sont censés être au bon endroit, au bon moment.

Une fois le camion vidé, nettoyé et rechargé, Carballo se lance dans un parcours de 40 kilomètres vers le supermarché de Mercadona à Carrer del Duero. À l'opposé des larges installations de chargement de l'entrepôt, la distribution urbaine dans la zone métropolitaine de Barcelone est un défi quotidien. Avec près d'un million de véhicules en concurrence pour l'espace routier restreint, les plus de 20 000 camions et le double de camionnettes sont certains d'avoir à affronter les problèmes de circulation habituels.

Un investissement pour l'avenir

Utiliser un camion Scania roulant au gaz liquéfié est un investissement pour l'avenir pour A.T. Robles. Barcelone est peut-être moins connue pour ses restrictions de circulation que la capitale espagnole Madrid, mais ses objectifs de pureté de l'air sont aussi ambitieux : ils visent à réduire la pollution de 30 % afin de respecter les standards fixés par l'Organisation mondiale de la santé.

De fait, Barcelone est la première ville espagnole à appliquer le système de classification des émissions pour les véhicules arrivant en centre-ville. Un système de vidéosurveillance identifie les performances en matière d'émissions de chaque véhicule en faisant correspondre les plaques d'immatriculation avec la base de données nationale d'immatriculation des véhicules.

« Le camion au gaz offre des avantages en termes d'émissions de particules. Il nous donne accès à la ville lorsque des restrictions de circulation sont mises en place et il s'accompagne aussi de prix réduits du carburant », explique Albert Esteve Calderó, propriétaire et directeur général d'A.T. Robles.

« Les défis les plus importants auxquels nous devons faire face dans les processus de distribution urbaine sont ceux liés directement à la circulation. Nous sommes confrontés à des embouteillages, des accidents, des restrictions de circulation… Que dire ? La distribution est une course d'obstacles lorsque nous arrivons en ville. »

Albert Esteve Calderó

Propriétaire et directeur général, A.T. Robles

La distribution urbaine devient une « course d'obstacles » du fait de la circulation.

Peu importe le carburant, les camions doivent faire face à la circulation intense de Barcelone. Aux heures de pointe le matin et le soir, les déplacements prennent moitié plus de temps et ce chiffre n'a cessé d'empirer.

« Au départ, il y a des embouteillages, des bus et bien sûr d'autres camions. Une fois en centre-ville, la circulation est dense avec de nombreuses mobylettes, des vélos et des piétons qui viennent de partout », explique Esteve Calderó. Il est persuadé que la distribution va devenir encore plus compliquée dans les années à venir. « Il est très risqué de faire des spéculations sur les développements dans les cinq à dix prochaines années. Les changements sont tellement rapides que personne ne peut les anticiper. Mais il est relativement certain que nous assisterons à une augmentation des réglementations et à une plus grande diversification des carburants. »