Vous semblez être situé dans le pays suivant : .
Allez sur le site Scania de votre pays pour plus d'informations.
France
Région de vente
Sites des usines de production

Scania France s'associe au SDIS 49 dans la promotion du défibrillateur entièrement automatique

A l’occasion de la finale française du concours YETD 2010 qui s’est tenue les 29 et 30 mai dernier, le Service Départemental d’incendie et de secours du Maine-et-Loire (SDIS 49) a formé les 10 jeunes finalistes à l’utilisation du défibrillateur entièrement automatique (DEA).

Le département du Maine-et-Loire fait figure d’exemple dans la mise à disposition et la formation au grand public des défibrillateurs entièrement automatiques (DEA) depuis la publication du décret n°2007-705 du 4 mai 2007 qui en autorise son utilisation aux personnels non médicaux.

Un département en pointe dans ce domaine grâce au travail fourni par le SDIS 49. Celui-ci prend en charge l’acquisition*, la formation et la gestion des DEA en s’appuyant sur un solide réseau de proximité (centres de secours, communautés de centres, etc.) ainsi que sur les compétences de ses agents qu’ils soient moniteurs de secourisme, membres du service de santé ou intervenants du secours d’urgence.

A l’occasion du concours YETD 2010, Scania France a décidé de s’engager aux côtés du SDIS 49 en l’invitant à devenir partenaire de l’évènement. La finale française de concours était ainsi l’occasion pour le SDIS 49, représenté par le lieutenant Bruno Spies et le sergent-chef François Ungeheuer, de sensibiliser et de former un nouveau public à l’utilisation du DEA.

L’importance cruciale des premiers secours

« L’initiative de Scania en faveur des jeunes conducteurs routiers est une initiative très intéressante pour nous car elle nous a permis de rencontrer, de sensibiliser et de former un public pour qui la sécurité est au cœur de sa profession. Les conducteurs routiers sont de bons ambassadeurs, très réceptifs qui vont pouvoir, par leur mobilité, promouvoir largement l’importance des premiers secours », souligne le lieutenant Bruno Spies.

« Le Conseil général du Maine-et-Loire et le SDIS 49 ont à cœur de mettre à disposition du public un DEA aux frontons de chaque mairie du département en 2010. Car la défibrillation automatisée externe par le public permet sans attendre l'arrivée des secours de délivrer le plus rapidement possible un choc électrique à la victime d'un arrêt cardiaque. C’est un enjeu crucial lorsque l’on sait que le délai d’intervention des équipes de secours est en moyenne de 15 minutes et que chaque minute écoulée représente 10 % de chance de survie en moins », explique le sergent-chef François Ungeheuer.

Une formation simple et rapide

L’utilisation du DEA nécessite une formation simple et très courte d’une durée d’une heure. Le DEA associé à la pratique du massage cardiaque dans les 5 premières minutes après l'arrêt du coeur permet le plus souvent de le faire repartir et augmente ainsi les chances de survie sans séquelles à plus de 30 %.

« Les jeunes finalistes français du concours YETD se sont révélés particulièrement réceptifs et impliqués dans cette formation. Ils ont parfaitement intégré les 3 actions essentielles : donner l'alerte aux services de secours, réaliser le massage cardiaque externe, brancher le défibrillateur et suivre les instructions de l'appareil jusqu'à l'arrivée des secours. Nous sommes satisfaits que notre message soit entendu et qu’il puisse rayonner dans leurs cercles professionnels et personnels » conclut les deux sapeurs-pompiers.

* dans la limite d’un DEA par commune installé sur le fronton de la mairie