Vous semblez être situé dans .
Allez sur le site de votre marché Scania pour plus d'informations.
Belgique
région de vente
Production units

Scania introduit les contrats de maintenance proposant une approche flexible

NEDER OVER HEEMBEEK, 9 JUIN 2016. Scania propose maintenant à ses clients un service d’entretien basé sur des contrats de maintenance proposant une approche flexible. Au lieu d’un service basé sur le kilométrage, les véhicules sont appelés pour l’entretien lorsque les données de fonctionnement indiquent que celui-ci est nécessaire. Cela signifie que le véhicule reçoit précisément l’entretien dont il a besoin et, dans la plupart des cas, reste moins longtemps immobilisé à l'atelier. Scania compte en Europe environ 150 000 véhicules connectés potentiellement aptes à utiliser ce service.

Les plans flexibles signifient que nous pouvons amener la Maintenance Scania à un niveau sans précédent, explique Claes Åkerlund, chef de Service Concepts chez Scania. Il s’agit d’une nouvelle technologie, et ce service a été rendu possible grâce au fait que tous nos véhicules vendus en Europe sont aujourd’hui connectés. Les plans de maintenance basés sur l’utilisation réelle du véhicule augmentent à la fois la fiabilité et la disponibilité. 

Scania surveille en permanence les données de fonctionnement du véhicule, ce qui permet de déterminer avec une grande précision à quel moment les différentes opérations de maintenance doivent être effectuées. Il est également possible de combiner efficacement diverses opérations d’entretien et d’effectuer une maintenance préventive afin de réduire le temps d’immobilisation du véhicule, au bénéfice des revenus générés. Les visites imprévues à l'atelier entre les rendez-vous d’entretien peuvent ainsi être réduites à un minimum, ce qui facilite également le travail des planificateurs de transport.

Les contrats de maintenance proposant une approche flexible signifient que le chauffeur ne doit pas consigner le moment auquel le véhicule doit passer à l’entretien : au contraire, c’est Scania qui le contacte lorsque le moment est venu, explique Claes Åkerlund. Comme l'atelier dispose de toutes les informations essentielles avant le rendez-vous et peut préparer celui-ci en détail, le ‘pit stop’ est très efficace. 

Scania se consacre maintenant à la procédure de déploiement de l'ensemble de la technologie nécessaire dans ses 900 ateliers en Europe. La Norvège est l'un des marchés pilotes, et jusqu'à présent, le feed-back des clients est extrêmement positif : les entreprises de transport apprécient la volonté de Scania d’assumer la responsabilité de la planification, et reconnaissent également que d’une manière générale, le nombre de visites à l'atelier a diminué.

N'y a-t-il pas de risque, par exemple que les véhicules lourdement utilisés ne reçoivent pas la maintenance dont ils ont besoin ? Ou bien le scénario inverse : certains véhicules n’ont-ils pas été entretenus trop souvent dans le passé ?

Il y a un très haut degré de fiabilité, et nous pouvons déterminer avec beaucoup de précision le besoin réel en matière d’entretien, explique Claes Åkerlund. Les plans de maintenance fixes avaient pour conséquence que les véhicules étaient entretenus aussi bien trop fréquemment que trop rarement. Je crois que nous pouvons tous reconnaître que le meilleur scénario consiste à ce chaque véhicule reçoive exactement l'entretien dont il a besoin.

Peut-on dès lors affirmer que la maintenance flexible conduira toujours à de plus longues distances entre, par exemple, les changements d'huile ? Selon Claes Åkerlund, cette approche du problème n’est pas la bonne. Tout dépend de la façon dont le véhicule est utilisé dans la pratique – conduire un véhicule long courrier avec un PTAC de 35 tonnes entre Rotterdam et Brême n’est probablement pas la même chose que parcourir la même distance avec le même véhicule entre Zagreb et Munich.

Mais d’une manière générale, un véhicule roulant entre Rotterdam et Brême doit absolument pouvoir compter sur plus de 120 000 kilomètres entre les changements d'huile de moteur, à condition qu'il utilise de l'huile Scania LDF-3, qui a été spécialement développée pour nos moteurs Euro 6. Mais si le véhicule est fréquemment utilisé pour d'autres types de missions et dans des conditions difficiles, nous allons rapidement nous en rendre compte et faire en sorte que le véhicule du client soit entretenu de manière appropriée. 

L'objectif de Scania est d'offrir une maintenance flexible sur tous les marchés européens dans le courant de l’année 2016. Le meilleur type de plan de maintenance pour chaque type de véhicule et de fonctionnement est déterminé en concertation avec Scania. L'entretien périodique à des intervalles définis est toujours disponible pour les clients ou habitudes de conduite pour lesquels cette option est la plus appropriée.