You seem to be located in .
Allez sur le site de votre marché Scania pour plus d'informations.
Maroc

sélectionnez votre région de vente

sélectionner les unités de production visit our global site

région de vente
Production units

CARRIÈRE CHEZ SCANIA

Élargir le champ des possibles

Elle trace sa route

Stagiaire puis responsable de groupe, mais également rameuse d'élite : le parcours de Karin Rådström est un bon exemple des possibilités offertes par Scania. Sa dernière destination : le Kenya.

La carrière de Karin Rådström chez Scania a commencé lorsqu'elle a rejoint la compagnie en Suède via le programme de stages d'études supérieures de la société. Dès le premier entretien, elle a su que c'était l'endroit idéal pour elle : la culture ouverte et positive de Scania a été le facteur déclencheur.

Karin Rådström explique que sa participation au programme de stages lui a appris beaucoup de choses sur la société et lui a permis de développer de très nombreux contacts. « J'utilise encore des choses que j'ai apprises à l'époque » explique-t-elle. « Par exemple, j'ai accompagné un conducteur pendant dix jours et dormi dans son camion. Cette expérience me permet de comprendre nos clients et leurs conducteurs. »

Après son stage, Karin Rådström a commencé à travailler à l'information produit, fournissant une documentation précieuse aux carrossiers de camion. Elle a rapidement été promue au poste de responsable de groupe, mais a dû opter pour un travail à mi-temps après avoir été sélectionnée dans l'équipe nationale suédoise d'aviron.

L'heure du changement

À l'issue de la compétition, Karin Rådström a repris son rôle de responsable des services connectés, où elle est restée un moment avant de décider qu'il était temps de changer. Elle est ensuite partie au Kenya occuper un poste de responsable communication marketing et avant-vente.

Karin Rådström dit avoir de bonnes relations avec ses chefs et que ce sont ses contacts, sur lesquels elle a pu s'appuyer quand elle a eu besoin d'aide, qui lui ont permis d'avoir un parcours professionnel aussi varié.

« J'avais un bon patron qui m'a demandé comment je me projetais, non pas dans mon prochain poste, mais dans celui d'après » explique-t-elle. « Je lui ai répondu que je n'en savais encore rien. Il m'a regardé droit dans les yeux et m'a dit, « Karin, si vous me dites ce que vous voulez faire, je pourrais plus facilement vous aider. » C'est le meilleur conseil de carrière que j'ai jamais reçu. »