Offenbar kommen Sie von hier: Scania .
Weitere Informationen finden Sie auf Ihrer Scania-Marktseite.
Schweiz
Verkaufsregion
Produktionsstandort

COMMENT LE ROI A OBTENU SA COURONNE

Scrollen, um mehr zu erfahren

Scania V8

COMMENT LE ROI A OBTENU SA COURONNE

S'il y a une personne à remercier pour le développement du plus gros moteur de succès de Scania, c'est bien Bengt Gadefelt. Le légendaire responsable de la conception des moteurs diesel chez Scania des années 1960 aux années 1980, également connu comme le «père du Scania V8», a reconnu très tôt le besoin de moteurs de camions capables de répondre à la demande croissante de puissance, notamment pour le bois et le transport lourd long-courrier.

Au début des années 60, les moteurs six cylindres en ligne Scania d'une cylindrée de 8 et 11 litres ont pu atteindre 250 ch, ce qui était suffisant pour le transport longue distance à l'époque. Cependant, les ingénieurs Scania (alors Scania-Vabis) ont réalisé que de telles performances ne seraient pas suffisantes à l'avenir et ont décidé de réformer le marché des moteurs.

Gadefelt était connu pour son style de gestion décontracté et avait l'habitude de se pencher sur les projets des designers et d'attirer l'attention sur les détails révélateurs. En 1962, il est chargé de diriger le développement d'un moteur plus puissant.

«Nous nous sommes rendu compte qu'il faudrait environ 350 ch pour obtenir une bonne maniabilité, soit environ 100 ch de plus que nos autres moteurs», a déclaré Gadefelt plus tard en revenant sur ce projet.

La demande de moteurs de camions plus puissants a coïncidé avec la tendance vers des camions plus compacts à cabine avancée au lieu des véhicules à capot  qui dominaient le transport lourd de l'après-guerre. Mais il y avait un problème: comment placer un plus gros moteur huit cylindres en ligne sous le capot d’une cabine avancée? Le concept que Gadefelt et ses collègues ont imaginé était un moteur puissant mais très compact: un V8 à 90 degrés avec un moteur de 14,2 litres. Ce concept de moteur possédait toutes les caractéristiques que les ingénieurs Scania souhaitaient: une bonne traction à bas régime, peu de changements de vitesse et suffisamment de puissance supplémentaire sur toute la plage de régime.

Kühlmittelpumpe eines 16-Liter-Motors von 2012. Die regelbare Kühlmittelpumpe wurde von Scania in Partnerschaft mit einem Zulieferer entwickelt. Bengt Gadefelt, der von den 1960er- bis Ende der 1980er-Jahre die Konstruktionsabteilung für Scania Dieselmotoren leitete.
SO BEKAM DER KÖNIG SEINE KRONE

Le premier modèle équipé du nouveau moteur, le LB 140, a été rapidement applaudi par les transporteurs. Les clients ont apprécié l'apparence du moteur avec les couvercles de soupapes en forme de V sur les culasses individuelles et se sont réjouis de la puissance élevée de 350 ch combinée à une courbe de couple qui favorise la conduite à bas régime.

Puis, bien sûr, il y a eu le son incomparable – le grondement, qui allait devenir l'une des caractéristiques les plus appréciées du V8.

«Scania a développé un moteur très robuste et durable, même dans des applications exigeantes», explique Ulf Wallin, ancien ingénieur en chef adjoint chez Scania, aujourd'hui Performance Object Leader. «Avec le V8, nous avons obtenu un moteur extrêmement économique grâce à ses performances élevées et à sa bonne maniabilité à bas régime. Et contrairement à d'autres moteurs en ligne à haut rendement, le V8 présentait une faible usure des essieux, des boîtes de vitesses et d'autres composants de la chaîne cinématique.»

Scania a construit au total 170 000 moteurs V8 de 14 litres, ce qui en a fait de loin le moteur le plus vendu dans le segment de la haute performance. Alors, tout roule?

Pas tout à fait. À la fin des années 1980, l'avenir du moteur V8 était menacé. Scania s'est lancé dans la plus grande refonte de cabine à ce jour, donnant naissance à la série 4, qui a été lancée en 1995. Soudain, le V8 n'était plus un choix évident en raison des nombreux défis associés à l'intégration du bloc moteur V8 dans la conception. Les ingénieurs Scania se sont divisés en deux camps.

Certains étaient favorables à l'idée d'un «moteur mixte» six cylindres en ligne de 11 et 14 litres, qui aurait tiré pleinement parti du système modulaire de l'entreprise. D'autres, en revanche, ont souligné l'importance du V8 pour la marque Scania. Un ingénieur en chef l'a dit ainsi: «Notre V8 contribue aussi à la vente de nos autres produits». Heureusement, cette opinion a prévalu.

Eine echte Rarität: Einer der Prototypen eines 72-Grad-Winkel-V8, der den ursprünglichen 14-Liter-V8 ablösen sollte. Er kam nie zum Einsatz. Scania V8

Quelques années plus tard, Scania se trouvait à nouveau à un carrefour technique: comment intégrer la nouvelle technologie d'injection nécessaire pour répondre à la nouvelle norme antipollution Euro 3? Pour résoudre ce problème, les ingénieurs Scania ont développé une toute nouvelle configuration moteur: un V8 avec un angle plus étroit de 72 degrés. Une douzaine de prototypes ont été construits, dont certains se trouvent encore dans des coins reculés du département R&D de Scania.

C'est alors qu'un ingénieur principal est intervenu: Bengt Gadefelt. «Il a prévenu que le moteur à 72 degrés aurait une structure très complexe, en particulier le vilebrequin», se souvient Håkan Fransson, ancien chef mécanicien chez Scania, aujourd'hui à la retraite.

«Scania a mis au point un moteur très robuste qui peut durer longtemps, même dans des conditions d'utilisation difficiles.»

«Après avoir opté pour une solution d'injection différente, nous avons finalement décidé de développer un tout nouveau moteur de 16 litres à 90 degrés.»

Ainsi, même le fidèle cheval de labour qu’était le moteur V8 de 14 litres d'origine a été mis à la retraite. Avec l'introduction des normes Euro 3, 4 et 5, les exigences en matière d'émissions et d'environnement sont devenues de plus en plus strictes et, au milieu des années 1990, Scania se préparait à un saut technologique majeur: le développement d'un tout nouveau moteur V8 pour remplacer le moteur 14 litres.

Au début du nouveau millénaire, la légende d'origine a finalement été remplacée par le moteur V8 de 16 litres, beaucoup plus puissant, qui développe 480 et 580 ch à 1’900 tr/min et jusqu'à 2’700 Nm de couple, soit plus de deux fois plus que le V8 original de 1969, et dont de nombreux composants, tels que le cylindre, sont identiques aux moteurs en ligne, autre étape importante pour Scania dans la modernisation. Le concept modulaire est crucial pour les synergies dans le développement et la production de Scania, mais il profite également aux clients en simplifiant le service et la gestion des pièces de rechange.

2000 fand die große Umstellung von 14-Liter-V8 auf die neue 16-Liter-Motorenplattform statt.
Björn Westman, der Leiter der Motorenentwicklung, 2010 aufgenommen mit dem bis dato leistungsstärksten Lkw-Motor der Welt, dem 730-PS-V8.

Jonas Hofstedt, aujourd'hui vice-président de Scania R&D, était alors le chef de projet de la nouvelle plate-forme de moteurs D16. «D'un point de vue personnel, c'est toujours le point culminant de mes 35 ans de carrière chez Scania», dit-il.

L'équipe principale de Hofstedt était une équipe soudée de seulement dix personnes confrontées à d'énormes défis: ils ont dû trouver des fournisseurs, mettre en place une nouvelle chaîne de production, adapter le nouveau design au châssis et, last but not least, développer un moteur à la hauteur de l'image de son prédécesseur – performance et fiabilité.

«Je suis très fier du résultat , déclare Hofstedt aujourd'hui. «La plate-forme V8 de 16 litres de Scania a été un succès qu’aucun aucun concurrent n'a jamais égalé. Depuis son introduction, elle s'est à juste titre fait un nom dans le segment de la haute performance et constitue la base sur laquelle repose le moteur amélioré d'aujourd'hui.»

Après le lancement du V8 de 16 litres en 2000, Scania a poursuivi le développement de ses moteurs. En 2005, l'entreprise a lancé sa gamme de moteurs la plus complète à ce jour, comprenant des moteurs V8 Euro 3, Euro 4 et Euro 5 de 500, 560 et 620 ch avec un couple pouvant atteindre 3’000 Nm.

Scania V8

Ici, les ingénieurs ont utilisé les technologies qui répondaient le plus efficacement aux exigences environnementales pour tous les modes de transport.

L'introduction rapide de la norme Euro 6 sur les émissions obligeait Scania à investir d'énormes ressources pour combiner toutes les nouvelles technologies de moteurs que la société a développées: recirculation des gaz d'échappement, géométrie variable du turbo, injection à rampe commune haute pression, réduction catalytique sélective et filtre à particules. La technologie de gestion des moteurs et des gaz d'échappement de Scania a été intégrée dans le système. Toutes ces technologies ont été utilisées plus tard dans le V8.

En 2010, toutes ces caractéristiques ont été réunies lorsque Scania a franchi une nouvelle étape importante dans son développement avec le moteur de 16 litres: la cylindrée a été portée de 15,6 à 16,4 litres et un nouveau bloc-cylindres plus léger mais plus stable en GJV (fonte à graphite vermiculaire) a été introduit. Dans le même temps, Scania a présenté le moteur de camion le plus puissant au monde à ce jour: un V8 de 730 ch avec un couple maximal de 3’500 Nm. Une nouvelle légende est née avec le R 730.

Au cours des années suivantes, les travaux de développement du moteur et de la cabine se sont poursuivis de manière intensive. Lorsque Scania a lancé ses nouveaux camions Streamline en mars 2013, l'entreprise a également lancé sa deuxième génération de moteurs Euro 6, notamment des moteurs V8 520, 580 et 730 ch.

Dans le cadre de la prise de conscience croissante de l'environnement, Scania a également continué à développer des moteurs qui peuvent fonctionner avec différents carburants renouvelables. Chaque camion V8 construit depuis 2015 peut également rouler au biodiesel HVO, et l'entreprise propose également plusieurs moteurs adaptés à l'utilisation quotidienne de  biodiesel FAME.

«D'un point de vue personnel, c'est toujours le point culminant de mes 35 ans de carrière chez Scania.»

Scania V8

Pour célébrer son 125e anniversaire, Scania a lancé une toute nouvelle gamme de camions en 2016. Le plus grand lancement de produit de l'histoire de l'entreprise à ce jour est le résultat de dix années de développement et d'un investissement de plus de deux milliards d'euros.

L'année suivante, l'entreprise a dévoilé le tout nouveau moteur V8 pour la nouvelle génération de camions. Son bloc-cylindres a été encore renforcé pour résister à des pressions encore plus élevées à l'avenir. Le nouveau V8 s'inspirait de nombreuses caractéristiques des générations précédentes, mais sur les quelque 650 pièces qui composent l'ensemble du moteur, 200 étaient complètement nouvelles. L'équipe qui a développé le nouveau moteur V8 s'est concentrée sur quatre domaines clés: l'amélioration du rendement énergétique de cinq à huit pour cent, l'amélioration de la facilité d'entretien, l'amélioration des processus de production et le design contemporain.

Mais que serait le Scania V8 sans les gens qui l'utilisent tous les jours, 24 heures sur 24, dans toutes les conditions? Les clients du V8 bénéficient d'une position particulière au sein du département R&D de Scania. Très compétents et loyaux, ils jouent un rôle important pour Scania lorsqu'il s'agit de tester de nouveaux modèles et de nouvelles fonctionnalités. Cela s'applique non seulement aux camions V8, mais aussi aux travaux de développement en général.

Le Suédois Rickard Sjöstrand, par exemple, a testé un Scania V8 de la nouvelle génération entre 2016 et 2017, un S 650 6×2 Euro 6.

«Le moteur est vraiment puissant et fonctionne bien», dit-il. «On pourrait penser qu'un moteur plus gros consommerait plus de carburant, mais il consomme jusqu'à trois litres de moins aux 100 kilomètres que mon Scania V8 précédent.»

Rien que de démarrer le moteur a été un vrai plaisir pour Sjöstrand: «Ce nouveau moteur gronde à merveille.»

Ce sont peut-être les clients du V8 qui ont testé les camions dans la pratique qui ont toujours fourni le feedback le plus précieux au département R&D, explique Björn Westman, un directeur ayant de nombreuses années d'expérience en tant que responsable du développement des moteurs chez Scania. «Vos commentaires sont extrêmement importants non seulement pour notre développement du V8, mais aussi, comme effet secondaire, pour le développement de notre moteur en général », dit Westman. «Cela nous a permis de continuer à nous concentrer sur le segment de la haute performance.»

Scania continuera certainement à le faire, le V8 jouant un rôle central. La légende, avec son grondement profond incomparable, durera bien au-delà des 50 premières années et sera probablement encore plus puissante que la version 730 ch d'aujourd'hui.

Nous tenons à remercier les ingénieurs, développeurs, gestionnaires et rédacteurs techniques du passé et du présent pour leurs conseils et leurs connaissances, notamment Ulf Wallin, Håkan Fransson, Peter Wansölin, Anders Lundström, Jonas Hofstedt, Per-Erik Nordström et Anders Nordner.

Scania V8