Apparemment, vous êtes d'ici : Scania .
Allez sur le site de votre marché Scania pour plus d'informations.
Suisse
région de vente
Production units

Une chanson en l'honneur de la légende

The Scania 164

Scroll to explore

The Scania 164

La ballade de Joe et d’Eddie et du Scania 164

Traditionnellement, les chansons des chanteurs de folk irlandais parlent d’hommes forts et d’actes audacieux. Mais parfois elles célèbrent aussi une légende ronronnante venant de Suède. C’est l’histoire d’un camionneur poétique, de l’homme à la voix de V8 et de la chanson «The Scania 164». 

 

Août 1987

Après avoir travaillé pendant des années pour des maçons dans toute l’Irlande du Nord, un aide-maçon à la voix grave devient chanteur de folk professionnel. Quand Joe Moore joue dans les pubs et les clubs, il sent que c’est sa mission de vie. 

 

Août 1988

Eddie Crozier transporte des frets à travers toute l’Europe. Comme beaucoup d’autres conducteurs de poids lourds, il est un grand fan de Scania. Irlandais, Eddie est en outre musicien et éloquent. Au volant, il fredonne une propre chanson sur les camions Scania, en particulier sur son favori, le Scania 142. Il ne finit jamais la chanson et déménage aux Etats-Unis. 

 

Mai 2000

Depuis le lancement du moteur V8 de 14 litres en 1969, Scania domine le segment des poids lourds haute performance. Mais maintenant l’entreprise sort un nouveau V8 de 16 litres. Le Scania 164 rencontre un succès énorme et devient un moteur modèle qui associe performance exceptionnelle et rentabilité. 

 

April 2001

Eddie Crozier retourne en Europe. Le camionneur poétique est de retour sur la route, où il conduit un Scania 164 V8 et se sent hypnotisé par le son bourdonnant du moteur V8. Dans les Alpes, en Italie du Nord et en Scandinavie, il rencontre d’autres «Kings of the Road». Eddie écoute des cassettes avec des «trucker songs» américaines et se laisse inspirer. Bientôt sa chanson prend forme …

Auteur-compositeur et camionneur. Eddie Crozier dans le camion, ce qui l'a inspiré pour sa chanson. Le Scania 164 a été le premier modèle dans lequel le nouveau moteur de 16 litres a été installé.

Le lieu d'origine de la chanson désormais légendaire "The Scania 164".

“…You could hear that wagon coming, with her mighty engine roar, This big machine is strong and mean, drawing 40 tonnes or more, There was no machine could touch her with my shoe down to the floor, As I drove up the motorway in my Scania 164…”

Toute l'histoire en tant que film

Mars 2002
Dans le comté de Cork en Irlande, Eddie attend le chargement de poissons. Quelques commerçants lui demandent s’il peut leur recommander un camion. Quand Eddie répond, les mots coulent et le dernier vers de sa chanson «The Scania 164» et né:

 

“If you ever think of trucking or buying a wagon

big and strong, have yourself some comfort as you go trucking on,

When going to a dealer then let him know the score,

That you just want to buy yourself a Scania 164.”


Mai 2008
Entretemps producteur de CDs, Eddie Crozier entre dans un bar en Irlande du Nord où joue Joe Moore. Il est enchanté par la voix sombre du chanteur, qui ressemble tellement aux ronronnements d’un moteur V8. Lorsque Joe descend de scène, il le demande d’enregistrer un album avec lui. Ils en produiront cinq. «The Scania Man» sera le plus célèbre et l’une des chansons sur ce disque est intitulée «The Scania 164». 

 

Janvier 2019
Le Theatre Royal à Dumfries en Ecosse est plein à craquer lorsque Joe Moore monte sur scène. Le publique est venu écouter «The Legends of American Country», l’une des plus importantes tournées de musique country en Europe. Sur les affiches, Joe est présenté comme «Mr. Country» et «l’homme à la voix grave», mais la majorité du public le connaît comme «The Scania Man».

 

Joe joue des standards de Kris Kristofferson, Kenny Rogers, Don Williams et Johnny Cash, mais bientôt le public se met à crier: «Chante ‚The Scania 164‘!»


Il répond à ce souhait et ses fans l’acclament. 

Eddie Crozier dans le camion, ce qui l'a inspiré pour sa chanson.

Eddie Crozier dans le camion, ce qui l'a inspiré pour sa chanson.

“If you ever think of trucking or buying a wagon big and strong, Have yourself some comfort as you go trucking on, When going to a dealer then let him know the score, That you just want to buy yourself a Scania 164.”

Scania 164


Une chanson légendaire

De l’autre côté de la mer d’Irlande, à Banbridge dans l’Irlande du Nord, K. Mackin Trans­port est passé d’un véhicule à un parc de 25 camions et de 40 semi-remorques en 15 ans. La collection de Scania anciens de la société jouit d’une grande popularité aux expositions de camions dans toute l’Europe. Les propriétaires Kevin et Carol Mackin ont même construit leur propre musée pour camions Scania V8. C’est ici que nous rencontrons Eddie, qui avait jadis travaillé pour K. Mackin.

 

«,The Scania 164‘ est ma chanson en l’honneur de ce camion puissant», dit-il en nous montrant les nombreuses raretés dans le «V8 Room» de Mackin. «La communauté des camionneurs en Irlande du Nord est spéciale. Pour beaucoup d’entre eux, ce n’est pas juste un travail, mais un style de vie, et leurs véhicules font leur fierté et leur bonheur. Ici, le transport routier et la musique country vont de pair.»

 

On rencontre les camions Scania dans de nombreuses chansons telles que «The Mighty 143», «Keep ‘er Lit» et «The Scania Man». Mais la plus populaire, c’est «The Scania 164». «Elle fait partie des chansons country les plus demandées à la radio en Irlande du Nord depuis des années, et elle est légendaire aux yeux des camionneurs», dit Crozier. 

Backstage: Joe Moore macht sich im Theatre Royal im schottischen Dumfries bereit, vor sein Publikum zu treten. Backstage: Joe Moore macht sich im Theatre Royal im schottischen Dumfries bereit, vor sein Publikum zu treten. Backstage: Joe Moore macht sich im Theatre Royal im schottischen Dumfries bereit, vor sein Publikum zu treten.

Envie de plus de bonne musique?

Nous avons mis en place une playlist sur Spotify.

Playlist Spotify


Dans les coulisses avec «The Scania Man» ...

Dans l’arrière-scène du Theatre Royal à Dumfries, Joe Moore s’éponge le front et enlève lentement ses bottes de cow-boy. Sa nature décontractée a fait de lui l’un des chanteurs les plus demandés de ce genre. Après une pause de plusieurs années à la suite d’une opération du cou, il est maintenant de retour et plus populaire que jamais. Le public en réclame plus.

 

«Après l’opération et la pause, j’avais peur qu’ils m’aient oubliés. Mais dès que j’ai recommencé à chanter, les shows s’accumulaient», dit-il. «Et ma voix était encore plus grave qu’avant.»

 

Aujourd’hui, Joe chante principalement des chansons country américaines, mais le tube écrit par Eddie joue toujours un rôle important. Il admet toutefois: «Lorsque je l’ai entendue pour la première fois, je ne croyais pas en cette chanson. Ce n’était pas vraiment de la country pour moi et elle était un peu trop lente. Mais Eddie et moi y avons travaillé, et la chanson a fini par me séduire.» 


Tout est pardonné …
A Banbridge, Eddie est un peu gêné à cause du premier vers de son hommage au 164: 

 

«J’avais lu quelque part que l’entreprise Scania avait son siège à Malmö, mais c’était un malentendu. Je suis toutefois sûr qu’on me pardonne …» 

 

A Dumfries, Joe et son groupe jouent un rappel avant de faire leurs bagages pour un long voyage dans le nord. Demain soir, ils joueront «The Scania 164» dans les Corran Halls à Oban. «Bien que je n’aie jamais été chauffeur de camion, je connais un peu ce monde», dit Joe avant de prendre la route. «Le monde des camionneurs et la musique country vont de pair. Et le Scania 164 est un camion magnifique qui mérite bien sa propre chanson.» 

«‚The Scania 164‘ est ma chanson en l’honneur de ce camion puissant.»

Eddie Crozier visite son ancien employeur K. Mackin Transport à Banbridge en Irlande du Nord. La société a construit un propre musée pour camions Scania V8.

"I used to drive a Scania Truck, Lord but she could go. She was built up in Sweden; in a place they call Malmo"

Backstage. Joe Moore macht sich im Theatre Royal im schot¬tischen Dumfries bereit, vor sein Publikum zu treten.